Léo Lérus / Compagnie Zimarèl Gounouj

Saison 23 24
Spectacle
« Gounouj » signifie « grenouille » dans le créole de certaines régions de Guadeloupe, île d’origine de Léo Lérus. Depuis ce territoire luxuriant, particulièrement menacé par l’action néfaste de l’activité humaine, Léo Lérus et ses danseurs ont observé et traduit dans leurs corps le phénomène d’homéostasie : l’adaptation d’un système aux contingences extérieures pour conserver son équilibre. Voir le programme

lieu

durée

55 min

catégorie

  • Dès 12 ans
Dates
  • 20h30
  • 20h30
  • 20h30
  • 17h00
  • Tarif plein
    41€ ou 49€
  • Tarif Pass Chaillot
    27€ ou 35€
  • Tarif Pass Chaillot Jeune
    12€ ou 18€
  • Tarif Pass Chaillot Groupe
    27€ ou 35€
Séance traduite en langue des signes française
Séance avec audiodescription
Rencontrez les artistes à l’issue de la représentation
Séance scolaire
Séance sous-titre adapté

Ses gestes fluides et rythmés attestent d’un habile mélange de danses guadeloupéennes et de techniques contemporaines. Formé par Léna Blou, Léo Lérus a affiné sa danse avec des chorégraphes de premier plan de la scène internationale comme Wayne McGregor, Ohad Naharin ou encore Sharon Eyal. Avec Entropie (2019), il s’inspirait des traditions de sa terre natale, à l’instar du léwoz (évènement culturel où se produit le gwoka, pratique musicale et dansée), et l’associait à des moyens technologiques, pour créer un mode de composition chorégraphique. Gounouj, sa nouvelle création, est une pièce pour quatre interprètes, créée dans un premier temps en pleine nature sur le site protégé de Gros Morne/ Grande Anse, à Deshaies en Guadeloupe. La question d’équilibre et de déséquilibre qui se pose dans cet écosystème constitue la colonne vertébrale du spectacle. Dans cette version pour un plateau de théâtre, il y transpose émotionnellement et physiquement la complexité à vouloir répondre à une telle question, et y développe le concept de bousyè, mot créole décrivant au sens propre l’état d’un crustacé en période de mue.  Au sens figuré, il s’agit de l’acceptation d’une personne de sa propre vulnérabilité face au changement.